La commune Bukeye très réceptive quant aux enseignements sur les ODD

Mardi le 02 juin 2020, l’association Ishaka 2250 s’est rendue en commune Bukeye pour des séances de sensibilisation de la population sur les 17 Objectifs de Développement Durable, ODD, en sigle. Cette campagne est baptisée '' -3500 jours''. 13 jeunes très dynamiques ont sillonné en quelques heures cette commune qui se trouve au centre du pays. Les activités ont débuté à l’Ecole Fondamentale Bukeye II puis au stade de Bukeye.

Il fait chaud à Bukeye ce mardi matin à 9h. C’est l’heure d’arrivée de l’équipe composée de 13 jeunes en commune Bukeye. Moins d’une heure de voyage pour arriver en commune Bukeye qui se trouve dans la province de Muramvya.

« On va changer de comportement », promettent les jeunes écoliers de l’ECOFO Bukeye II quelques heures après avoir écouté les 17 ODD adoptés par l’Organisation des Nations Unies en 2015. « On ne va plus voler, se battre ou être insolents », répètent les écoliers de l’ECOFO Bukeye II. Audry Rusangwa, fondateur de l’association ISHAKA 2250, du numéro 5 des ODD, insiste surtout sur la lutte contre les discriminations basées sur le genre. « Il faut que ces enfants arrivent à signaler toute forme de discrimination à la maison ou dans leurs voisinages », indique Audry Rusangwa.  

Satisfaction chez la directrice de l’ECOFO Bukeye II, Alice Kaneza, qui a donné la permission d’organiser cette activité. « Nous sommes confrontés à l’abandon scolaire des filles lors des saisons culturales ainsi que les abandons scolaires des enfants de l’ethnie Batwa », fait savoir la directrice de l’ECOFO Bukeye II. Alice Kaneza constate néanmoins que ce phénomène est en baisse suite aux efforts conjugués par les enseignants et l’administration locale qui font pression sur les parents.

Puis direction le stade de Bukeye. Un haut-parleur et du matériel pour la sonorisation sont installés pour annoncer la venue de l’association Ishaka 2250. Une foule de curieux se forme de plus en plus et les animateurs de l’association Ishaka 2250 se mettent à l’œuvre pour organiser l’audience.

« Les 17 Objectifs de Développement Durables sont fondés sur l’amour, l’entraide mutuelle et la protection de l’environnement », précise Audry Rusangwa, fondateur de l’association Ishaka 2250 au cours de sa séance d’enseignement.

De son coté, Gaël Alain Ndayishimiye insiste sur la reproduction sexuelle responsable. « Les grossesses non désirées provoquent d’énormes conséquences chez les jeunes filles dont l’abandon scolaire et les maladies sexuellement transmissibles chez le garçon et la fille », rappelle Gaël Alain Ndayishimiye aux jeunes présents à cette activité. 

Josué Manirakiza et son équipe ont par après entamé un sketch sous la direction de Lyca, animatrice, illustrant les conséquences des violences basées sur le genre dans les familles. Des femmes trop autoritaires et des hommes abusant des biens familiaux sont mis à découvert sous le regard attentif et critique de la population de Bukeye.

Des prix composés des cahiers, des savons et des stylos ont été distribués à ceux qui ont répondu correctement aux questions des animateurs de l’association Ishaka 2250.

« Il nous reste encore 10 ans pour vulgariser les 17 Objectifs de Développement Durables, après l’ONU va mener une évaluation», informe Audry Rusangwa après cette descente dans la province de Muramvya en commune Bukeye. « Nous projetons d’autres descente si les moyens nous le permettent et nous avons déjà installés nos antennes dans les provinces de Gitega, Muramvya et Bujumbura », ajoute-t-il.

Auteur :Olivier Bizimana

The Um fashion