Vers la multiplication du poisson tilapia clarias

La Société Coopérative Piscicole ‘’ SOCOPI’’ travaille dans trois provinces à savoir Karusi, Muyinga et Kirundo. Eric Nininahazwe, président de cette coopérative indique qu’elle a donné du travail à plus de 50 personnes en plus de la production en protéines qu’elle fournit à la population environnante. Toutefois les défis restent énormes.  

‘’ La SOCOPI a été créé en 2017 et nos poissons de type tilapia clarias contribuent beaucoup dans la lutte contre la malnutrition’’, fait savoir Eric Nininahazwe, président de la SOCOPI. Ainsi grâce à cette coopérative le poisson est disponible dans les 3 provinces où elle exerce ses activités. 

Mais la production du poisson reste faible car la demande est forte. Eric Nininahazwe informe que le poisson tilapia clarias se multiplie beaucoup et il est apprécié par la population des trois provinces. ‘’Nous vendons ce poisson à un prix accessible mais notre marge bénéficiaire reste faible’’, ajoute le président de la coopérative SOCOPI. Le plus grand défi reste celui de trouver des machines pour moudre la nourriture des poissons, cela diminuerait son cout sur le marché. 

Eric Nininahazwe lance un appel aux autres investisseurs qui souhaitent s’engager dans l’élevage des poissons de commencer leurs travaux car c’est un business lucratif. En outre, le président de la SOCOPI demande au Ministère de l’Agriculture et de l’Elevage de multiplier la nouvelle race de poisson dite romatisme qui résiste aux maladies.

‘’ Dans le futur nous avons un projet d’agrandir notre coopérative et nous implanter dans d’autres provinces où il n’y a pas de lacs afin de fournir du poisson aux populations de ces provinces’’, conclut Eric Nininahazwe, président de la coopérative SOCOPI. 

Auteur :Olivier Bizimana

The Um fashion